ARTICLE

Faire la guerre aux mouches à fruits!

Qu’est-ce que c’est?

Si vous en avez déjà eu, vous savez probablement ce que c’est, mais parlons aux chanceux : les drosophiles sont des petits insectes inoffensifs, mais très agaçants qui se reproduisent à la vitesse de la lumière lorsqu’ils s’introduisent dans notre domicile. On les retrouve souvent dans notre cuisine, parce qu’elles aiment la lumière, le sucre, les levures et l’humidité… allô lavabo! Les liquides fermentés (bière, vin, cidre, kombucha), le lait, les jus, les boissons gazeuses et les fruits pourris ou très mûrs les font saliver.

On vous entend nous dire : mais je ne garde pas de fruits pourris chez moi, voyons donc! On sait. Le hic, c’est qu’il suffit parfois d’un fond de bouteille de bière mal rincé ou d’un résidu alimentaire dans le tuyau de l’évier pour déclencher l’invasion.

Les bons gestes à adopter

De manière préventive, on peut prendre des précautions faciles afin d’empêcher les mouches à fruits de devenir nos colocataires. Les commandements anti mouches à fruits sont les suivants :

On rincera les bouteilles et contenants avant de les recycler.

On utilisera une poubelle hermétique, qu’on lavera chaque semaine comme il faut.

On sortira les ordures fréquemment.

On ne laissera pas les portes ouvertes sauf si elles sont munies de moustiquaires, et on vérifiera lesdits moustiquaires pour être certain qu’il n’y a pas de trous dedans.

On lavera souvent nos planchers et nos comptoirs, surtout en été, quand l’humidex fait des siennes!

Trop tard, on est victime d’une invasion : que faire!?

D’abord, on peut essayer de les piéger avec des méthodes naturelles : mettre des pelures de fruits dans une bouteille d’eau savonneuse, versez un peu de liquide fermenté (voir plus haut) au fond d’un récipient recouvert d’une pellicule plastique qu’on perce avec de petits trous ou mettre un morceau de fruits au fond d’un contenant en verre dont on remplace le couvercle par un entonnoir en papier à l’ouverture minuscule orientée vers le fond du plat. Sachez aussi que les drosophiles ne sont pas fans de basilic, de lavande ou de citronnelle. Que ce soit sous forme d’huile essentielle ou de plant, ces odeurs les rebutent!

Ensuite, après avoir essayé les méthodes maison, si ça ne fonctionne pas, on appelle un exterminateur. Mais attention! Il faut choisir le bon! Cette capsule peut vous aider à vous orienter, et chez Vie de Grands-Parents, notre chouchou, c’est V Extermination. On est toujours satisfaits par leur service expert, discret, rapide et sympathique!

Courage!

© Vie de Grands-Parents 2019