ARTICLE

Cette fierté qui nous habite

Dès lors qu’on se reconnaît chez nos petits-enfants, on éprouve une fierté de paon ! Face à un « air de famille » du poupon dans nos bras, devant une attitude proche des nôtres ou en constatant un talent dont on identifie la source familiale, on s’empresse de le faire remarquer autour de soi, en ébouriffant nos plumes !

Avez-vous ressenti cette petite gloriole quand on vous a dit qu’un de vos merveilleux, magnifiques, brillants petits-enfants vous ressemblait comme une goutte d’eau ?

En voyant notre tellement intelligente petite-fille réagir de la même manière que soi, avec calme et en jetant autour d’elle un regard entendu, ne percevons-nous pas une soudaine remontée de l’estime de soi ? « Elle est comme moi… »

Quand mon petit-fils Albert joue du piano et que j’y reconnais le talent, l’attitude posée et la persévérance de mon papa pour qui j’ai toujours une admiration sans bornes, je me sens gonflée d’orgueil ! Bon, je suis aussi un peu jalouse de son habileté, de sa force de caractère, et de son sens artistique.

Pourquoi cela nous fait-il donc tant plaisir ? Serait-ce que, par ce truchement de l’hérédité, on voit qu’une part de notre personne va se perpétuer et qu’on va continuer de vivre ainsi après la vie ? Est-ce cela nous donne une image de ce que nous devenons, dans la prochaine étape ?

On ne connaît pas la réponse à ça, mais on sait à quel point ces cadeaux de la vie nous font chaud au cœur ! Et puisque ce sont leurs qualités que l’on souligne, ce n’est pas une vantardise inappropriée, juste une complaisance bien naturelle !

© Vie de Grands-Parents 2020


Advertisement