ARTICLE

La bonne nouvelle!

Cette semaine, j’ai appris que des amis à moi allaient à leur tour devenir grands-parents. Ça m’a ramenée à la toute première fois où on m’a offert ce cadeau de la vie, le plus beau ! Je suis très heureuse pour eux, d’autant plus que je crois qu’ils ne s’y attendaient plus beaucoup. Quelle merveilleuse surprise !

Je reviens à mes propres souvenirs à ce sujet.

Mon garçon vivait avec sa compagne depuis un bon moment et il avait certainement l’âge de devenir père. J’avais déjà très hâte d’être grand-maman. J’étais une grand-tante bien amoureuse de ses nièces et neveu et j’espérais que mon tour viendrait… bientôt.

Un beau matin, mon fils (qui n’est pas très friand du téléphone) m’appelle pour m’annoncer leur visite. Ils avaient quelque chose à me montrer. J’étais bien énervée et je me faisais déjà le roman de la photo d’échographie et tout et tout…

Je ne leur ai jamais raconté ceci alors, Marilyn et Antoine, vous comprendrez enfin mon peu d’enthousiasme quand vous êtes arrivés à la maison pour me faire découvrir votre nouveau… char ! Moi qui ne connais des autos que leur couleur. J’ai bien essayé de cacher ma déception, mais je suis particulièrement nulle à dissimuler mes émotions, les bonnes comme les mauvaises.

Cependant, cette histoire connaît une fin heureuse. Peu de temps après, c’est ma fille Marie-Hélène qui est venue me confier sa vraie bonne nouvelle. Et même s’il était un tantinet désappointé de s’être fait damer le pion, c’est à peine plus d’un mois plus tard que Marilyn et lui m’ont dit que je serais grand-maman. Le bonheur : pas une seule fois mais bien deux, à un mois et demi d’intervalle ! J’étais comblée par l’arrivée de mes deux petits gars. Deux ans plus tard, c’est la naissance de Charlotte qui m’a fait vivre une pléiade de joies !

J’étais la mère la plus folle en ville et je suis devenue la grand-maman la plus gaga !

Pourquoi le fait d’être grands-parents donne-t-il autant de bonheur ? Pour ma part, je peux vous dire que c’est ma plus grande source de joie et de fierté. J’ai eu mes enfants pendant une période pas très heureuse de ma vie, mais maintenant, je profite très consciemment de mon plaisir de grand-maman et je suis toujours emballée à l’idée de beaux moments avec mes trois amours. Ils m’apportent des jours plus agréables à l’âge mûr que tous les autres auparavant.

Merci à mes enfants qui ont fait en sorte de me donner le nom le plus précieux : Grand-maman Suzanne !

© Vie de Grands-Parents 2021


Advertisement