ARTICLE

La différence, ou comment bien l’expliquer à l’enfant

Élever un enfant n’est pas toujours évident. Au quotidien, les parents font leur possible pour en faire le meilleur être humain. Un futur bon conjoint, ami, employé, collègue, citoyen, etc. Les rôles qu’il devra jouer sont multiples et il est important que la progéniture y soit bien préparée. Il y a une chose sur laquelle il faut arrêter de se fermer les yeux, qu’il faut arrêter de mettre de côté et qu’il faut absolument présenter à nos enfants : la différence. En tant que grand-parent, vous avez aussi un rôle à jouer dans cet apprentissage chez l’enfant.

Oui, notre société inclut des gens qui n’entrent pas dans le moule, des gens plus poqués, des enfants qui vivent avec un plus, des hommes qui parlent tout seul à l’épicerie. On le sait, c’est malaisant. On sait aussi qu’il peut être difficile de savoir comment gérer tout ça, et que ça ne semble peut-être pas la priorité dans les moments que vous passez avec vos petits-enfants. Mais il ne faut pas attendre que l’enfant, dans n’un lieu public, pointe un autre enfant, qui lui est en chaise roulante, en demandant « Grand-papa, qu’est-ce qu’il a lui ? ».  Parce que, sur le coup, vous n’aurez assurément pas la réaction que vous souhaiteriez avoir.

Peut-être que l’enfant différent d’entendra pas, mais dites-vous que le parent qui pousse le fauteuil derrière, lui, entend et que, même s’il n’a pas l’air de vous regarder, il attend sans doute d’analyser votre réaction. Ce parent a la rage au coeur quand ils voient des gens ignorer les comportements de leurs enfants ou petits-enfants car ils ne savent pas comment gérer ces commentaires.  Ils ont de la peine quand certains essaient de les faire taire en les amenant plus loin, comme si la différence était mal et tabou.

Je suis maman, mais pas de cet enfant différent-là. Cependant, cet enfant, il a une place précieuse dans mon coeur car je suis son intervenante, depuis 5 ans. Certains enfants sont peut-être différents, oui, mais ils sont aussi incroyablement merveilleux. Ils ont une personnalité, des intérêts, une famille, des émotions, des forces, un coeur, ils sont comme toi et moi. Sais-tu ce qu’ils ont aussi? Un nom. Ce que je vous propose, quand votre petit-fils ou votre petite-fille te demandera ce qu’il a, l’enfant là-bas, c’est de l’accompagner et d’aller vous présenter. De demander à cet enfant ou à ses proches quel est son nom, son âge, ses intérêts, son repas et sa couleur préférés. Parce que la différence ça ne devrait pas faire peur, c’est doux, c’est précieux et ça nous apprend beaucoup.

Alors, permettez aux enfants d’apprivoiser les belles différences de ce monde. Permettez-lui de découvrir que derrière les handicaps, il est un enfant comme lui. Car un jour, derrière le fauteuil, ce sera peut-être une maman au cœur brisé et dans le fauteuil, un enfant qui prend encore un coup non nécessaire qui seront devant vous.

© Vie de Grands-Parents 2019