ARTICLE

Philosopher et méditer avec les enfants

Le confinement a sans doute laissé des traces chez nos enfants. Voici un livre qui peut les aider. La philosophie, comme disait Épicure, est la nourriture de l’âme. Les enfants de 2020 vivent trop vite des situations d’adultes. Voici le 4e de couverture.

 Ce livre raconte l’aventure extraordinaire que Frédéric Lenoir a vécue avec des centaines d’enfants à travers le monde francophone. Pourquoi, en effet, attendre le secondaire pour aborder des questions existentielles : l’amour, le respect, le sens de la vie, les émotions, etc. ? Les ateliers philosophiques montrent l’étonnante capacité des enfants à penser. Au-delà des concepts, ils y apprennent les règles du débat d’idées et développent leur discernement et une réflexion personnelle. Ces ateliers sont précédés d’une courte méditation qui aide chacun à être présent dans l’instant et à mieux se concentrer.

Revenons aux commentaires de notre équipe de profs actuels et retraités, plusieurs jeunes sont un peu seuls au monde, sans doute un peu moins avec le confinement, mais, souvent, ils n’ont pas de repères. Pour certains, les profs deviennent des phares dans la nuit. Ils ont besoin de soin et d’attention pour apprendre à vivre et respecter les autres, adultes, enfants, etc.. On verrait sans doute moins d’intimidation si on philosophait un peu plus. Surtout pour les ados, qui ont des comportements à risque et qui ne savent pas comment se comporter, ni quelle sera leur orientation sexuelle… Ils expérimentent parfois trop de choses, drogues, mauvaises fréquentations, et nous en passons.   Les spécialistes recommandent souvent la méditation comme remède à l’anxiété. Un de nos collaborateurs débutait ses cours d’éducation physique par un peu de relaxation et de méditation. L’auteur a débuté avec des enfants de 4-5 ans. La question qui tue qui débutait les ateliers, c’est la chanson : Il est ou le bonheur? Leur apprendre à vivre selon l’être et non l’avoir, avant qu’il ne soit trop tard et que les enfants soient prisonniers de la course au superflu. Le bonheur, c’est le plaisir du partage, ce que nous pratiquons depuis des décennies. Les enfants, parfois dès 3-4 ans, sont agressifs, jaloux, possessifs, et cela peut engendrer de la violence. Un enfant grandit bien dans l’amour et la bienveillance.

Frédéric Lenoir est philosophe et sociologue. Il mène depuis plusieurs années une réflexion sur la sagesse et l’art de vivre. Il est l’auteur de nombreux livres, essais et romans, traduits dans le monde entier.

  • UNE MÉTHODE CONCRÈTE destinée aux parents, enseignants, éducateurs qui souhaitent accompagner les enfants.
  • Des OUTILS, des conseils, des FICHES de notions.
  • Des CLÉS POUR COMPRENDRE LA MÉDITATION et la pratique de l’attention ainsi qu’un CD de séances guidées.

254 pages dans le livre de poche.

André Maccabée et son comité mixte de profs retraités et actuels, qui cumulent des siècles d’expérience à tous les niveaux académiques.

© Vie de Grands-Parents 2024