ARTICLE

Quand ça concerne l’éducation des enfants des autres, mêlez-vous de vos affaires!

Les gens qui donnent un million de conseils non-sollicités, je suis pu capable! Tu es mère de quatre enfants, mais certains semble encore penser que c’est ton premier. Je ne suis pas une mère parfaite et je l’assume parfaitement. La pression sociale, je m’en balance!

S’il y a autant de mamans en dépression aujourd’hui, c’est qu’elles ont toute cette pression sur les épaules, celle d’être à la hauteur de tous ces parents supposément parfaits, avec la parfaite éducation sans perdre patience, et surtout sans verser une seule larme une fois de temps en temps.

Les enfants sont des enfants. Arrêtons de les prendre pour des adultes. Ils n’ont même pas le nombril encore tombé que nous voulons les voir marcher, courir, manger seuls. Relaxons donc ! Le gamin vient d’arriver sur Terre, les seules choses dont il a besoin ce sont de bras réconfortants et d’amour. Ne pensons donc pas tout de suite à quelle école l’enfant ira, il commence tout juste à faire des dents. Ne pensons pas tout de suite à la puberté, il vient de commencer sa maternelle. Peut-on juste laisser les enfants être des enfants?!

Les gens qui disent aux parents comment penser, mais surtout comment bien éduquer les enfants, j’ai juste envie de leur dire : MÊLE-TOI DE TES AFFAIRES! Oui, je pleure, bien oui! Je n’ai pas toujours la patience à puissance mille, mais mes enfants sont bien éduqués. Moi, personnellement, du lundi au vendredi mes enfants se couchent à 7h00. Pourquoi? Parce que depuis 4h45 du matin, je suis réveillée et j’ai besoin de ma pause. J’ai besoin de penser à moi et de me reposer, car ça va me prendre ma patience à la puissance 1000 pour gérer les comportements et le caractère de chacun le lendemain.

Mes enfants ont mangé du sable, ont goûté à de la bonne vieille pelouse et, oh surprise, ils ne sont pas morts. Quand j’étais jeune, j’ai goûté à presque tout, à quelques exceptions près, et je ne suis pas morte. Au contraire, j’ai fait plein de belles découvertes sensorielles, bon des moins bonnes que d’autres, mais ça va, 26 ans plus tard, l’orgueil a déjà connu pire!

Sérieusement, soyez relaxes. L’éducation des enfants regarde la maman et le papa. Quand le voisin trouve que l’enfant pleure 2 minutes de trop à cause d’un caprice, quand la maman a fermé la porte patio pour être sûre que personne ne l’entende chialer, je la comprends, je le fais aussi. Les matins ou elle boit son café « frette », je compatis! Quand elle veut passer la journée en pyjama pendant son congé de maternité, elle n’est pas une lâche, elle est juste normale! Moi quand mes enfants me menacent de pu m’aimer pour le reste de ma vie parce que je me suis trompée de couleur de verres, je peux juste en pleurer de rire! Ah les mères! Sérieusement!

Lâchons-nous un peu sur l’éducation. Soyons créatives et animées. Ne laissons pas la société décider comment éduquer nos enfants. Nous sommes des supers mamans, avec une cape et des collants ultra moulants qui nous remontent le mou-mou à bonne place. La manière dont elle éduque son petit c’est juste PARFAIT! Moi j’ai trouvé un truc : je suis stricte et constante, et ça marche. Suffit de se parler et de laisser tomber ce que les gens peuvent bien dire concernant les manières d’être avec les petits! Soyons dont les parents que l’on veut être.

Donc c’est ça… je vais aller faire des crêpes au sirop pour souper à mes mousses ce soir!

© Vie de Grands-Parents 2024