ARTICLE

Si les épreuves nous font grandir, grâce à 2021, notre famille mesure 10 pieds…

Nous étions convaincus qu’il n’y aurait pas pire que 2020.

2021, tu es forte.

 

MaDouce, ma belle, qui aura 9 ans dans quelques jours, tu as tout traversé avec nous, avec les grands. Tu y as goûté toi aussi, avec cette opération attendue depuis longtemps, et qui s’est finalement pointé le bout du nez en mars 2021. Étant donné la COVID, tu n’avais droit qu’à une seule personne à ton chevet. Évidemment, c’est ta maman qui était auprès de toi, mais nous aurions tellement voulu t’accompagner. Heureusement, tout s’est bien passé et ta convalescence a été adoucie par l’école à la maison.

 

En mai, c’est moi, ta MamieDi, qui a reçu un diagnostic de cancer avec tout ce qui s’en suit : une opération et des traitements, avec tous les effets secondaires qui les accompagnent. J’ai pu compter sur toi! Tu es venue me donner un coup de main et prendre soin de moi. Ta présence m’a permis d’oublier, le temps de tes visites, ce que j’étais en train de vivre, et nous avons finalement passé un été convenable.

 

Ta vie à toi fut ensuite bousculée de nouveau par la séparation de ta maman et de son amoureux. Tu as trouvé cette épreuve difficile parce qu’il fallait faire des deuils, vivre des départs, se rebâtir. Tu es forte ma belle! Tu as toujours pu compter sur ta famille élargie pour t’aider.

 

Également, tu as eu à composer avec les épreuves de tes 2 amies. En mars, la maman d’une de tes copines de l’école est décédée accidentellement. C’était la première fois que tu avais à faire face à la mort. En octobre, tu as fait la connaissance d’une autre fille qui, elle aussi, avait perdu sa maman, mais de façon tragique et dramatique, ce qui a fait éclater sa famille. Tu t’es posé beaucoup de questions sur la mort et tout ce que cette petite vivait. Tu as tenu à lui envoyer des photos et des souvenirs de votre merveilleuse sortie ensemble, ce moment où vous n’étiez que des enfants de 9 et 10 ans, heureuses de vivre de beaux et doux moments, loin des tracas et des blessures.

 

2021 n’avait toutefois pas dit son dernier mot. Comme tu es très proche de ma famille, mes frères et mes sœurs sont précieux et présents pour toi. Cependant, nous avons dû dire au revoir à mon frère, celui chez qui nous fêtions Noël chaque année. Les célébrations 2020 étant annulées, tu avais si hâte à cette année pour recommencer nos traditionnels réveillons chez lui.

Nous nous réinventerons, je t’en fais la promesse. Nous retrouverons notre joie de vivre, petit à petit. C’est vrai que le temps fait bien les choses, mais il faut le prendre ce fameux temps. On voudrait que tout se passe rapidement, pour ne pas avoir mal, être triste, malheureux et mélancolique.

 

2021, tu n’as pas été correcte. Tu as été dure, frustrante, méchante et épuisante.

 

2022, nous te souhaitons plus douce. Aide-nous à guérir nos blessures, à traverser nos épreuves et à vivre nos deuils.

 

2022, je veux que tu sois bonne pour MaDouce, car elle le mérite tellement. Je veux que tu sois rassurante et apaisante pour les 2 copines qui n’ont plus de maman. Pour une, je la sais bien entourée de sa mamie et de son papi. Elle est forte cette petite, elle va y arriver, il le faut.

 

Je leur lève mon chapeau à tous ces papis et ces mamies qui ramassent les pots cassés et qui accompagnent des enfants brisés et blessés dans le cœur et dans l’âme.

 

2021, nous nous souviendrons de toi. Peut-être que plus tard, dans quelques années, nous comprendrons pourquoi tu nous as fait si mal. Peut-être même que nous te remercierons. Mais pas tout de suite, c’est certain.

 

MamieDi

© Vie de Grands-Parents 2022


Advertisement