ARTICLE

4 causes de l’insomnie chez les aînés

Même si l’insomnie peut toucher tout le monde, elle affecte plus couramment les aînés. En effet, l’horloge biologique étant affectée par le vieillissement, la qualité et la quantité du sommeil sont appelées à réduire naturellement avec l’âge. Mais au-delà du vieillissement, pourquoi les aînés souffrent-ils d’insomnie?

L’insomnie n’est pas une maladie

Différents éléments perturbateurs internes ou externes peuvent influer sur l’environnement d’une personne et l’empêcher de dormir. Toutefois, il faut savoir que l’insomnie en elle-même n’est pas une maladie, mais plutôt un symptôme, un signe que quelque chose ne va pas. Pour régler le problème, il est important de trouver la cause qui vous empêche de fermer l’œil.

  1. Changement dans le mode de vie

Le passage d’un individu au 3e âge est un tournant important dans une vie. Il y a de nombreux changements auxquels il faut s’adapter. Pour une personne nouvellement à la retraite, un changement de style de vie peut parfois poser des bouleversements importants. Ceux-ci peuvent devenir des éléments perturbateurs pour le sommeil.

  1. Problèmes de santé

Certains problèmes médicaux peuvent également affecter le sommeil, comme :

Douleur (arthrite)

Diabète

Maladie de Parkinson

Problèmes respiratoires (toux, bronchite, asthme, etc.)

Problèmes cardiovasculaires

Troubles gastro-intestinaux

Syndrome des jambes sans repos (SJSR)

Apnée du sommeil

Narcolepsie

  1. Facteurs émotionnels et psychologiques

Les problèmes d’ordre émotionnel ou psychologique peuvent aussi être à l’origine de l’insomnie. Par exemple, certains souffrent de solitude, subissent le contrecoup du décès d’un proche, ou encore craignent de ne pouvoir conserver leur autonomie. Des inquiétudes reliées à leur santé et à leur sécurité financière auront tendance à s’ajouter à la liste. Ce ne sont que quelques-uns des facteurs émotionnels ou psychologiques courants pouvant perturber le cycle de sommeil des aînés.

  1. Les médicaments

La prise de certains médicaments peut autant être en cause. Des médicaments comme les décongestifs, les diurétiques ou les antidépresseurs, peuvent entraîner des effets secondaires qui affectent la qualité sommeil.

Par exemple, un diurétique, qui soulage les douleurs arthritiques, est une substance qui augmente la production d’urine. Il aura pour effet d’inciter les gens à se lever plus souvent durant la nuit pour aller à la salle de bain.

Il est donc important de surveiller les effets secondaires de votre médication et de discuter avec votre médecin si ceux-ci nuisent à votre sommeil.

Chassez l’insomnie en adoptant une bonne hygiène de vie

Même si l’insomnie n’est pas une maladie, rappelez-vous qu’elle est symptomatique d’une situation qu’il faut chercher à résoudre. Souvent, il ne s’agit que de réajuster le tir afin de rétablir la situation. Il peut s’agir d’une difficulté à s’adapter à un nouveau style de vie, de stress ou de solitude. Cela peut également être un ennui de santé ou un souci de médication qu’il faut voir avec votre médecin. Quoi qu’il en soit, il ne faut pas hésiter à agir et en parler!

Sources :

Statiques Canada. Insomnie. 2002. http://www.statcan.gc.ca/pub/82-003-x/2005001/article/8707-fra.pdf

Charles M. Morin. Les troubles du sommeil chez les aînés. http://fondationsommeil.com/personnes-concernees/les-troubles-du-sommeil-aines/

Psychomédia. 2014. Insomnie chez les aînés : la thérapie cognitivo-comportementale plutôt que les somnifères dangereux. http://www.psychomedia.qc.ca/sommeil/2014-03-03/insomnie-somniferes-psychotherapie

Pauline Gravel. Le Devoir. 2013. La mélatonine, nouvelle piste contre l’insomnie.

http://www.ledevoir.com/societe/science-et-technologie/377730/la-melatonine-nouvelle-piste-contre-l-insomnie

Le Pharmachien. 2013. Caféine : toxique et délicieuse. http://lepharmachien.com/cafeine/

© Vie de Grands-Parents 2019