ARTICLE

Déshydratation : 5 signaux à surveiller

 

Vous n’êtes pas tout à fait dans votre état normal, mais n’arrivez pas à mettre le doigt sur le bobo ? L’explication pourrait bien se trouver au fond d’un verre. Dès que les températures extérieures montent, la déshydratation nous guette tous. Le corps humain étant composé d’environ 60 % d’eau, un apport insuffisant du précieux liquide a des effets sur l’organisme qui vont bien au-delà de la sensation de soif. Voici quelques signaux à surveiller pour savoir si votre corps réclame le plein d’H2O.

 

  • Une mauvaise haleine

 

Oui, vous avez bien lu. La salive a des propriétés antibactériennes. Quand vous êtes déshydraté, votre production de salive diminue, tout comme sa capacité à lutter contre la prolifération de micro-organismes indésirables. Si votre haleine commence à dégager des odeurs inhabituelles, portez attention à votre consommation d’eau quotidienne.

 

  • La faim, sans fin

 

Cette sensation est liée directement à votre foie. Comme il a besoin de certains niveaux d’eau pour bien fonctionner, le foie envoie des signaux de « ravitaillement » au cerveau quand il en manque. Or, il arrive que notre ordinateur central prenne des signaux de soif pour des signaux de faim. D’où ces envies d’un petit casse-croûte qui peuvent surgir en après-midi ou en fin de soirée. Pour combattre les fringales, ayez toujours de l’eau à portée de main. Ainsi, vous saurez si vous aviez vraiment faim ou si vous aviez seulement besoin de remplir votre citerne!

 

  • Test du pli cutané

 

Avez-vous déjà fait le test du pli cutané? Il vise à vérifier la turgescence de la peau, signe de perte de fluides. Pincée et relâchée rapidement, la peau d’une personne suffisamment hydratée reprendra immédiatement sa position normale. Chez une personne déshydratée, par contre, elle conservera un pli « en forme de tente ». En cas de doute, consultez un professionnel de la santé.

 

  • Urine trop colorée

 

Encore besoin de trucs pour évaluer si vous buvez assez d’eau? Voici un signe qui ne ment pas : la couleur de votre urine. Lorsque le volume d’eau consommé est trop faible, les reins, responsables de filtrer les déchets présents dans le sang, commandent au cerveau de retenir l’eau. Quand cela se produit, l’excrétion diminue, et l’urine se brouille et prend une teinte orangée. La couleur de l’urine peut aller du jaune clair à l’orangé foncé. Si la vôtre est foncée, voyez-y un signal d’alerte.

 

  • Sautes d’humeur

 

La déshydratation a des effets importants sur le cerveau. Si vous êtes déshydraté, il se peut que vous ne vous sentiez pas tout à fait vous-même. Une étude récente a mesuré, sur trois jours espacés, l’incidence des niveaux d’hydratation de 25 femmes sur leur humeur et leurs fonctions cognitives. Le premier jour, les techniciens réalisant l’étude ont fourni aux participantes la quantité exacte d’eau dont elles avaient besoin pour remplacer les fluides perdus pendant une séance d’exercice. Le deuxième jour, les participantes ont reçu une quantité d’eau juste un peu insuffisante après l’exercice. Le troisième jour, elles ont pris un diurétique en plus de boire trop peu d’eau après l’exercice. Résultat? Sans connaître la quantité exacte d’eau qu’elles avaient absorbée chaque fois, les participantes ont affiché des incidences supérieures de sautes d’humeur quand leurs niveaux d’hydratation étaient insuffisants.

© Vie de Grands-Parents 2021


Advertisement