ARTICLE

La culture au temps du Coronavirus

La culture est en pause pour le moment, il nous reste à lire au soleil, quand il est présent, en écoutant des CDs d’ici. Voici donc quelques suggestions musique québécoise de notre équipe :

Des incontournables ce printemps : le retour de Luce Dufault avec son meilleur album à date. Depuis trois décennies, depuis Starmania, sa voix puissante nous fait vibrer. Dire combien je t’aime est son 10e album, le 1er depuis 7 ans. Tout est bon sur ce CD, nous n’arrivons pas à trouver les coups de cœur, ce sont tous des coups de cœur qu’on écoute en boucle. Il faut dire que tout le monde s’est mis de la partie pour vous offrir un CD incontournable, en musique, en textes, ce printemps. On y trouve des textes de Daniel Lavoie (Le cœur de l’océan) et Daniel Bélanger, qui nous enchante avec deux chansons, Entre deux néants et Les chiens et les oiseaux. Un CD émouvant qui a fait l’unanimité, on continue avec des textes de Moran, du couple Andrea Lindsay et Luc De Larochellière, de Thierry Séchan parti pour les vignes éternelles, de Nelson Minville, de Mélissa Bonin, de Zachary Richard, de Danny Rossignol, ou encore de Marc Chabot. 14 morceaux de la grande Luce. Un CD pour nous remonter le moral, rien que du bonheur.

Le 2e, c’est l ’auteure-compositrice-interprète Cindy Bédard  qui est de retour avec Après l’orage, un nouvel album à son image – vrai, sensible, lumineux – comme un printemps avec le soleil qui réunit 11 pièces vibrantes portées par sa voix chaleureuse. Sur cette nouvelle offrande, l’artiste originaire de Saint-Tite teinte son country de folk, de pop et de rock. Cindy y retrouve par ailleurs son complice Éloi Painchaud, avec qui elle a écrit la réjouissante T’as jamais rien compris à la musique country, une chanson libératrice où une femme assume ses choix et reprend les rênes de sa vie. L’album contient aussi une reprise convaincante et toute personnelle de la chanson Essence, de l’artiste folk-rock américaine Lucinda Williams, interprétée en anglais en duo avec Sam Tucker, qui unit sa voix au grain singulier au timbre soyeux de celle de Cindy. Cela s’écoute tout en douceur comme l’eau qui coule, un mélange de chansons qui nous font réfléchir et d’autres pour agrémenter la vie, comme dit le titre, avec le coronavirus, faut espérer et se résilier. Et, comme elle nous dit, dans T’es juste pas là : ça va aller.

Le 3e est le 3e CD des Deux Frères, le duo qui bat tous les records du genre depuis 5 ans. Leur 1er album a vendu plus de 100 000 exemplaires en 2015. Le 2e en 2017 a remporté aussi bien des honneurs, et voila le 3e. Pour nous, ils sont quelque part entre les Colocs et les Cowboys Fringants. En 2016, ils étaient les artistes francophones les plus diffusés à la radio au Canada. Bilan à date : 200 000 albums vendus, 10 numéros 1 au palmarès, 2 Félix, plusieurs prix de l’ADISQ, plusieurs prix Socan. C’est plus de 300 spectacles et près de 100 000 billets vendus, tout ça en 5 ans! Ils nous reviennent avec un album de bilans et de prises de conscience avec, comme toujours, le bonheur de faire de la musique en famille et de s’exprimer sur leurs valeurs dans lesquelles le public s’est reconnu. Ce 3e CD est un peu de bonheur dans nos temps troubles. 10 morceaux, pour nous, notre coup de cœur, c’est Guérir nos mémoires (ou guérir tout court avec le coronavirus!).  Et comme ils ont dits à Tout le monde en parle, il y a un 11e morceau caché, le fameux Snack-bar chez Raymond de Pérusse dans leur version 2020.

Paroles et musiques : Steve Marin, 2Frères, Gautier Marinof, Sébastien Lacombe, Reney Ray, Amélie Larocque, Martin Véronneau, Jonathan Painchaud

Les 2 frères sont en première position des ventes, et le 2e, c’est Luce. Passez voir leurs sites, pour acheter le tout sur vos médias.

André Maccabée et toute son équipe

© Vie de Grands-Parents 2020