ARTICLE

Les messages de condoléances : comment bien exprimer notre empathie?

 

Collaboration Réseau Dignité

 

Lors du décès d’une connaissance ou d’un ami, on peut être appelés à témoigner de notre sympathie de différentes façons : au téléphone, par courriel, sur une plateforme en ligne… C’est un signe de reconnaissance du deuil vécu qui est essentiel et important. Par moments, on peut se demander comment exprimer notre sympathie sans faire de faux pas. On vous donne quelques conseils d’experts.

 

Les choses à dire

 

« Je suis là pour toi, si tu as besoin de mon aide ». C’est tout simple, mais l’essentiel y est. Être disponible est un véritable cadeau pour la personne qui souffre, que ce soit en accomplissant quelques tâches ménagères ou en écoutant simplement. Vous pouvez aussi partager un souvenir, un compliment sur la personne décédée ou un poème ou un verset qui transmet votre sentiment. C’est une manière d’ajouter une touche personnalisée à vos sympathies qui tient compte de la personnalité du défunt. Essayez aussi de tenir compte de la situation (deuil d’un enfant ou d’un grands-parents) et de la spiritualité de la famille touchée.

 

Les propos à éviter

 

Ne ramenez surtout pas la situation à ce que vous avez vécu, et oubliez les généralités et les clichés. Les émojis n’ont aussi pas leur place même s’ils font partie de notre manière actuelle de communiquer au quotidien. Ils peuvent être mal perçus par certaines générations. La clé est de vous concentrer sur la personne qui vit le deuil et de lui communiquer votre empathie d’une manière à la fois sobre et personnelle. Suivez le ton de la famille : si l’avis de décès est empreint de lumière, tenez-en compte dans vos propos. Si le ton est plutôt solennel, il faut éviter de raconter une anecdote amusante sur le défunt.

 

Les gestes qui parlent

 

Les gestes parlent souvent plus que les mots. Votre présence, des cadeaux comme des fleurs ou un plat réconfortant sont toujours de mise. Demandez au directeur des funérailles ou à un membre de la famille si vous avez des doutes, comme certaines personnes ont des allergies ou des conditions médicales particulières. Le but est que votre attention fasse plaisir! Aller aux funérailles est un grand geste de solidarité qui marque le cœur des gens endeuillés. Vous pouvez par la suite continuer d’exprimer votre sympathie en étant présent lors du retour à la « vie normale » en offrant un soutien moral et en participant à l’effort collectif de soutien de la famille (ménage, plats, téléphones fréquents, etc.) N’oubliez pas l’anniversaire du décès, qui peut être une journée difficile chaque année pour la personne endeuillée.

 

Souvenez-vous qu’il n’y a aucun message de condoléances parfait.

Mais ceux qui viennent du cœur apportent toujours un baume sur la souffrance.

 

 

© Vie de Grands-Parents 2022