ARTICLE

Se choisir pour aller mieux

Il y a plusieurs mois de cela, j’ai partagé. Une conversation. Puis des encouragements. Et enfin des larmes. Je disais à ces grands yeux bleus à quel point les prochains mois ne seraient pas faciles, mais que si elle y tenait, elle devait garder le cap.

 

Faire le choix de briser sa famille ou son couple, c’est ce que tout le monde voit. Mais personne ne parle jamais du choix derrière cette grande décision. Du déchirement intérieur et de toutes les remises en question qui font surface jour et nuit au péril de notre santé quand notre cœur n’y est plus et qu’on doit se choisir à tout prix. Le temps a passé, les mois se sont succédés et je compte maintenant une amie en or. J’aimerais te dire que tu es assez. Tu fais les efforts qu’il faut. Tu mènes tes batailles avec force et courage et tu ne peux qu’être fière de toi. Tu travailles pour ta paix. Pour tes enfants.

 

En chemin, tu as eu maintes fois des bâtons dans les roues, mais toujours, tu t’es relevée. Sois fière. Seuls les soldats les plus braves sont ceux qui se relèvent à tous les coups et qui au final remportent la bataille. Accorde-toi le droit de prendre du temps.  Sache que je n’ai jamais eu la chance d’être comprise et lue de la façon amicale et sincère, comme tu le fais pour moi. Tu me confrontes sans vraiment le faire. On se ressemble tellement dans notre spontanéité et notre côté passionné. Action, réaction et tant pis pour les conséquences, on assumera.

 

Garde la tête haute, tu es assez.

 

Et appelle-moi aussi souvent que tu veux. La porte de mon cœur te serra toujours ouverte.

© Vie de Grands-Parents 2020


Advertisement