ARTICLE

Le phénomène des ‘’youtubers’’ et des influenceurs: l’impact qu’ils ont sur nos ados

Petit Robert des réseaux sociaux

Youtube : Application qui permet le visionnement de milliards de vidéos sur divers sujets (musique, documentaires, mode, actualité, vidéos drôles, etc.). Tout le monde peut avoir sa chaîne Youtube, avoir un compte et publier des vidéos de toutes sortes.  Un ‘’youtubeur’’ est une personne très populaire sur Youtube, suivie par plusieurs milliers ou millions de personnes, qui publie des vidéos régulièrement sur différents sujets. Ces personnes attirent tellement de gens qu’elles sont souvent rémunérées pour les vidéos qu’elles publient.

Influenceur : Terme du domaine du marketing, qui signifie «… une personne qui a une forte présence au travers des canaux digitaux, lui permettant d’influencer le comportement d’achat ou de consommation des internautes qui le suivent.  » (https://www.journalducm.com/influenceurs/). Des compagnies font appel à des influenceurs pour promouvoir leurs produits.

C’est quoi le lien avec nos ados?

Personne ici ne vous apprendra que les ados d’aujourd’hui ont au moins un compte, si ce n’est plusieurs, sur différents réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, Snapchat, Instagram, etc. Ils sont donc constamment bombardés de photos, de publicités, de vidéos, sur lesquels ils n’ont pratiquement pas de contrôle.

Le phénomène des influenceurs est apparu récemment au Québec. Par exemple, le canal de télévision Vrak.tv, très populaire chez les jeunes, a d’ailleurs présenté une série dite ‘’documentaire’’ sur des influenceurs connus au Québec.  Toutefois, on repassera pour la justesse du terme utilisé. (http://www.vrak.tv/emissions/influenceurs-1.2630427).

Garder un esprit critique

On critique souvent la présence envahissante des publicités dans notre société. D’un autre côté, il faut comprendre leur utilité pour les compagnies qui veulent promouvoir leurs produits. Les influenceurs d’aujourd’hui ne font pas de la promotion et des essais de produits commerciaux, ils montrent aussi des facettes de leur vie, un peu comme une télé-réalité en direct. Cela dit, le danger avec les influenceurs et les ‘’youtubeurs’’, c’est que nos ados s’attachent réellement à eux. En effet, à force de suivre ces personnes sur les réseaux sociaux, notre jeune peut avoir l’impression de les connaître personnellement. Ils ne comprennent pas toujours la nuance que le fait de se faire «connaître» fait partie du travail de ces influenceurs.

Plusieurs ados idéalisent donc ces personnes, un peu comme les membres du boys band dont vos enfants rêvaient ou même du rock band dont vous rêviez étant jeune. La différence, c’est qu’ils ont accès à leur intimité, à leur personnalité. Mais est-ce vraiment la réalité ? Les influenceurs peuvent émettre des opinions sur des produits, mais aussi discuter de sujets sensibles, comme le suicide, l’avortement, l’image corporelle, etc.

Vos jeunes ont accès à ces opinions, et celles-ci ne sont peut-être pas validées par des faits ou des preuves. C’est donc dire que l’influence peut être positive (en discutant des solutions autres que le suicide par exemple), mais qu’en est-il de la jeune femme commanditée par compagnie de cosmétiques et de maquillage qui prône le ‘’être soi-même’’?

L’ado dans votre vie a-t-il la maturité nécessaire pour comprendre que cette personne tient un discours contradictoire à son mode de vie? L’idée ici n’est pas de classer toutes les femmes qui se maquillent comme n’étant pas en mesure d’être elles-mêmes, c’est pour l’exemple. Autant on a critiqué les photos de mannequins trop maigres dans les magazines pour ados, autant maintenant on peut les suivre dans leur quotidien pour apprendre à maigrir de manière excessive.

L’important est de les encourager à garder les pieds sur terre. Discutez avec votre petit-fils ou votre petite-fille ado de ses influences sur les réseaux sociaux et des raisons qui font que cette personne mérite qu’on la suive attentivement. Les influenceurs et les ‘’youtubeurs’’ peuvent certainement avoir une influence positive sur le quotidien de nos jeunes, mais le contraire est aussi vrai. Rien ne vous empêche de fouiner sur les réseaux sociaux et de regarder quelques vidéos et photos pour vous faire une idée de ce à quoi le jeune est exposé quotidiennement. Apprenez leur à développer un esprit critique face à ce à quoi il est exposé. Intéressez-vous à ces influenceurs, posez-lui des questions, demandez-lui son opinion afin de l’amener à réfléchir de façon plus autonome et plus juste.

© Vie de Grands-Parents 2019