ARTICLE

Nos enfants et les écrans

Récemment, le gouvernement du Québec a invité des experts au Concorde, hôtel de Québec, pour discuter de l’impact des écrans sur les enfants. Notre équipe aurait pu en faire partie, notre photographe a été professeur et optométriste dans une autre vie, et la plupart des membres de notre équipe sont des profs retraités de tous les niveaux académiques. Notre devoir est de vous en reparler, il y va de l’avenir de vos enfants et petits-enfants.

Quelques conclusions que nous avons lu de leur équipe viennent appuyer ce que nous savions depuis le début de la décennie. J’ai suivi une formation pour me servir des MacBook en classe, et le formateur nous confiait qu’un collège privé huppé avait permis les ordis en classe. Conclusion des 3 premières années : les moyennes étaient en baisse.

Le temps d’écran a un effet désastreux sur les habiletés langagières des enfants d’âge scolaire, un lien avec une hausse marquée de la myopie, la dépression et l’anxiété… Un professeur en optométrie raconte qu’il voit des enfants de 3 ans avec des problèmes de vision graves. Certains parents utilisent les écrans comme gardienne, même au resto. Cela nuit grandement à l’apprentissage des jeunes et les déshumanise. On a qu’à voir les ravages que font les médias sociaux lorsqu’ils sont ados pour le savoir. Ils pensent pouvoir tout dire et tout faire sur le net, et nous ne parlons pas des problèmes physiques comme mal dormir, ne pas jouer dehors, de la cyber dépendance, de l’excès de poids et des autres répercussions, comme une de nos collaboratrices qui se fait toujours demander en cadeau le dernier modèle de iPad par sa petite fille.

Certains parents ne donnent pas l’exemple, ils sont branchés 24 heures sur leur portable.

Voici les recommandations pour le temps d’écran au Québec.

0-2 ans : aucun temps d’écran

2-5 ans : 1 heure par jour maximum

5-18 ans : 2 heures par jour maximum

Pause : il est recommandé de prendre cinq minutes de pause pour chaque demi-heure d’écran. Et d’arrêter leur utilisation le soir, une heure avant le temps de sommeil.

Notre photographe débranche le WiFi pendant l’hiver au chalet, une bonne affaire. Il faut agir pour le bien-être des générations futures. Comme dit une publicité bien connue dans un tout autre domaine : la modération a bien meilleur goût.

  

André Maccabée, Jean-Robert Dupont, et toute notre équipe.

© Vie de Grands-Parents 2024