ARTICLE

Le bien commun

Le bien commun :

Sens 1 : Le bien commun est ce qui est profitable à long terme pour l’ensemble des membres de la société.

Sens 2 : Le bien commun est l’ensemble de ce qui soutient la coexistence des membres de la société et par conséquent leur être même.

Voilà une définition bien simple, et probablement un peu simpliste. C’est ce qui profite à tous et à chacun.

Dans le contexte de cette pandémie que vous vivons, les mesures sanitaires visent le bien commun : pour que tous puissent profiter d’une protection efficace contre le virus de la Covid-19, il faut que chacun ait confiance d’être préservé de la maladie et pour cela, tous doivent y mettent du leur.

C’est une notion relativement claire à comprendre pour un adulte, mais comment pouvons-nous l’expliquer à nos petits-enfants, de manière à ce qu’ils se sentent fiers de participer ?

Chez les tout-petits, il s’agit tout simplement de leur dire de faire attention à leur papa et leur maman, à leurs grands-parents et à tous les amis. Ils peuvent rechigner un peu, mais normalement, il est facile de les comparer à des héros quand ils font les gestes nécessaires pour protéger leurs proches. Les superhéros, ça leur parle énormément.

Chez les ados, le sacrifice est beaucoup plus important. Alors que leur vie entière repose sur l’appartenance à un groupe, que ce soit à l’école ou ailleurs, on leur demande de ne plus voir leurs amis, leurs collègues et de se limiter aux réseaux sociaux pour communiquer. Quelle tragédie ! Comme grand-maman de tout-petits encore, je n’ai pas eu la chance de parler avec certains d’entre eux, mais je peux juste imaginer leur situation. Moi qui fréquentais un groupe serré d’amis à l’adolescence et qui allais danser avec la gang tous les samedis, j’aurais sûrement regimbé à l’idée de rester enfermée chez moi ! À ceux qui respectent ces règles, je vous dis toute mon admiration.

Chez la grand-maman, c’est aussi difficile par moments. Hier, c’était l’anniversaire de mon petit-fils et ça a été la première fois en 9 ans que je n’étais pas avec tout mon monde pour célébrer. Un vidéo, c’est bien, mais ça ne remplace pas la présence ni les câlins. Cependant, pour le bien commun…

Alors, au risque de vous faire tous enrager en lisant ceci, ça va bien aller !

 

© Vie de Grands-Parents 2021


Advertisement