ARTICLE

Potager + ville = mode d’emploi

Potager en ville : mode d’emploi

Vous souhaitez vous lancer dans la culture d’un potager? Vous visez l’autosuffisance ou simplement vous amuser avec quelques variétés de légumes? Peu importe! Voici des réponses aux Où? Quoi? et Comment? du jardinage urbain.

Avant de commencer 

  • Vérifiez les règlements municipaux ou de votre copropriété. Vous ne voudriez pas être obligé de détruire le fruit de tous vos efforts parce que vous ne respectez pas les lois.
  • Munissez-vous des outils adaptés à votre situation.

Vous souhaitez jardiner en groupe? Plusieurs villes offrent des jardins communautaires. Renseignez-vous, car les places s’envolent rapidement dans certaines municipalités.

Où?

Si vous avez accès à un lopin de terre, assurez-vous qu’il est :

  • Plat
  • Dégagé
  • À l’abri des grands vents
  • Ensoleillé au moins 6 heures par jour
  • Situé à proximité d’un point d’eau
  • Bien drainé

Si vous optez pour le jardinage hors sol, bacs, bacs à réserve d’eau, sacs de géotextile et boîtes écobox s’offrent à vous. Choisissez en fonction des variétés que vous privilégiez et assurez-vous que le volume de terre disponible convient aux racines des plants.

Usez de créativité! Plate-bande, toit, balcon, façade ou mur sont autant de possibilités pour un potager urbain.

  • Utilisez des vieilles cuves à eau
  • Utilisez des palettes de bois
  • Réutilisez les bouteilles de boisson gazeuses

Quoi?

Sélectionnez vos cultures selon vos goûts, l’entretien requis par chacune et l’emplacement de votre potager (ensoleillement). Pensez à l’espace dont vous disposez :

  • Respectez l’espacement requis pour chaque plant.
  • Regroupez vos plants de façon à leur garantir le meilleur environnement nécessaire à leur développement (compagnonnage).

Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • Légumes
  • Fruits
  • Fines herbes
  • Plantes médicinales
  • Fleurs comestibles
  • Champignons

Comment?

Semis ou plants? En climat nordique, comme au Québec, les semis intérieurs sont essentiels et beaucoup moins dispendieux que des plants plus matures. Débutez dès les premiers beaux jours du printemps et assurez-vous de bénéficier des éléments suivants :

  • Bon éclairage
  • Température appropriée
  • Terreau sain, poreux et léger (mousse de tourbe et vermiculite)
  • Taux d’humidité élevé

Une fois vos semis devenus plants, acclimatez-les graduellement à leur futur environnement extérieur sur une période de 7 à 10 jours, avant la plantation au jardin :

  • Réduisez l’arrosage.
  • Exposez les pots de plus en plus longtemps aux conditions extérieures.
  • Rentrez-les si la température est au-dessous de 10 o C.

La période d’acclimatation terminée et les risques de gel au sol passés, plantez au jardin, idéalement par temps nuageux.

Préparation du sol

Préparez le sol avec du compost, un mélange de débris végétaux que vous pouvez acheter ou faire vous-même.

Épandez environ 5 cm d’épaisseur de compost à la grandeur du potager, puis remuez la terre pour l’enfouir. Ses propriétés :

  • En terre argileuse, il retient l’eau, allège, ameublit et aère.
  • En terre sableuse, il ralentit l’érosion et le lessivage.

À proscrire :

  • Terre noire
  • Mousse de sphaigne (peat moss)

Arrosage

Une fois vos plants à l’extérieur pour y rester, arrosez-les environ 2 fois par semaine en grande quantité pour permettre le développement de racines profondes. L’été, arrosez tôt le matin ou en fin d’après-midi. Évitez les heures de grande chaleur et la fin de la soirée. L’eau de pluie est votre alliée : elle ne contient pas de chlore et est à la bonne température. Installez un baril de récupération, si possible.

Vous partez en vacances? Optez pour un système d’arrosage automatique efficace.

Prévention et protection

Il n’y a rien de pire que de voir son potager ravagé par les insectes et les parasites. Pour éviter qu’ils envahissent votre lopin de terre :

  • Choisissez bien vos végétaux et placez-les au bon endroit.
  • Variez vos cultures.
  • Intégrez des prédateurs naturels à votre potager.

Malgré toutes vos précautions, vous êtes aux prises avec des insectes nuisibles? Alors :

  • Observez vos plants régulièrement.
  • Enlevez les insectes à la main ou secouez les plants atteints.
  • Aspergez des plants d’eau bouillante ou d’eau savonneuse.
  • Fabriquez de l’insecticide naturel.
  • Construisez des pièges.

Vous craignez écureuils, ratons laveurs, chats et autres petits animaux? Protégez vos plants.

Mon beau jardin, mes bons légumes

Étendez du paillis pour donner fière allure à votre jardin et en réduire l’entretien. En effet, le paillis :

  • Limite l’évaporation de l’eau
  • Évite la prolifération des mauvaises herbes
  • Favorise la présence des vers de terre et des micro-organismes

Attention toutefois au choix de paillis. Le paillis de cèdre est déconseillé à cause de son acidité.

Le moment venu, récoltez et dégustez. Bon appétit!

© Vie de Grands-Parents 2019