ARTICLE

Quoi mettre dans le bac de recyclage?

 

Difficile à l’heure actuelle de se mettre la tête dans le sable (bitumineux!) par rapport à la situation environnementale. On demande plus d’actions de la part de nos gouvernements, on essaie tant bien que mal d’implanter des nouvelles stratégies écolos de gestion de notre consommation en famille… mais il faut aussi maximiser les ressources existantes qui nous aident à vivre plus vert. Comme le recyclage! Plusieurs reportages récents nous montrent que notre recyclage est de piètre qualité et qu’il est même trop contaminé pour être revendu à la Chine (et potentiellement, à l’Inde, qui a émis un avertissement). Dans le but d’améliorer la situation, on vous partage des infos recueillies sur une publication du Centre de la biodiversité du Québec qui partageait récemment une publication de la Ville de Repentigny sur le sujet.

 

QU’EST-CE QU’ON MET AU RECYCLAGE?

 

— Le papier déchiqueté, qu’on rassemble dans un sac transparent pour faciliter le triage.

Les boîtes de conserve : même pas besoin de retirer l’étiquette!

— Les boîtes de biscuits, céréales : on met la boîte en carton, défaite et pliée, au recyclage et on retire les sacs de plastique ou le plateau de plastique à l’intérieur.

— Le plastique 1-2-3-4-5-7

— Les contenants de verre, qui peuvent aussi garder leur étiquette

— Les papiers brochés agrafes incluses

— Les bouteilles de jus et de lait, mais on sépare le bouchon de la bouteille, ça facilite le triage du plastique.

— Les boîtes de pizza en carton quand elles sont peu souillées.

— Les enveloppes, même celles qui ont de petites fenêtres en plastique.

— Les boîtes de jus, mais sans la paille.

— Les magazines.

— Les cintres en métal, en les attachant tous ensemble.

— La pellicule plastique (mais ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas faire mieux en la remplaçant totalement dans nos maisons par des plats réutilisables).

— Les circulaires et leur sac de plastique, mais on les sépare.

— Le papier d’aluminium, qui est recyclable à l’infini, même souillé.

— Les verres à café, mais pas leurs couvercles (on dit OUI à la tasse réutilisable!)

— La bouteille de vin et son bouchon de métal, mais séparément.

 

QU’EST-CE QUI NE VA PAS AU RECYCLAGE (et qu’on essaie donc d’éviter d’acheter)?

— Le plastique numéro 6! Il est récupéré dans certains centres de tri, donc vous pouvez vérifier dans votre municipalité, mais sa récupération est moins systématique que pour les autres numéros.

— Les planches de bois, qui doivent être remises à l’Écocentre.

— La vaisselle, intacte ou cassée, ne va pas au recyclage.

— Les plats en pyrex.

— Les photos.

— Les pailles et les couvercles de verres à café.

— Les miroirs, cassés ou pas.

— Le papier parchemin, ciré ou plastifié.

— Les objets de bois doivent être amenés à l’Écocentre.

— Les néons et fluocompactes doivent être amenés à l’Écocentre.

 

 

Consignes de base

 

— On n’a pas besoin de classer le contenu de notre bac. On s’assure cependant de ne pas emboîter les objets, afin qu’ils défilent séparément sur le tapis du centre de triage.

— Pas besoin d’enlever les étiquettes ou de rincer les contenants. C’est gentil de les rincer pour les employés du centre de triage, cela dit! 😉

— On se souvient que la meilleure option est toujours de réutiliser avant de recycler. Une belle option pour les contenants en verre, par exemple, qu’on frotte pour enlever les étiquettes et qu’on remplit de confitures maison, de petits objets ou de notre épicerie en vrac (qui comprend les jujubes mouahaha!).

— On essaie aussi de consommer moins à la base pour diminuer le contenu de notre bac : tasse réutilisable, ustensiles pour le lunch en bambou, serviette de table en tissu, on retourne dans le passé pour une bonne cause! 🙂

 

Bon recyclage!

© Vie de Grands-Parents 2019