ARTICLE

Abus financier par les proches : comment se protéger ?

On a entendu beaucoup d’histoires d’horreur dernièrement au sujet de personnes plus vulnérables qui ont vécu des abus financiers de la part de leurs proches. Ce sont des histoires qui ne devraient pas arriver. Ceci dit, plus ces cas seront dénoncés, plus il sera facile de reconnaître et de prévenir ce genre de situation.

L’impact de la maltraitance financière est important et va plus loin que l’aspect pécunier. Les pertes financières résultant d’abus externes peuvent mettre en péril la capacité des personnes maltraitées à faire leurs propres paiements et diminuer leur qualité de vie. Aussi, d’un point de vue psychologique, ces situations peuvent créer de l’isolement, de la honte, de la culpabilité ou de la peur. Les personnes qui subissent une maltraitance financière n’en parlent pas toujours.

Une première étape importante afin de prévenir ce genre d’abus est de s’assurer que tous vos documents légaux sont en ordre et conformes à vos intentions. Il n’est pas seulement question du testament valide en cas de décès, mais aussi du mandat de protection (autrefois appelé mandat en cas d’inaptitude) qui vous permet de nommer la personne qui s’occupera de vous et de vos biens le cas échéant. Il est primordial de maintenir ce document à jour et de le modifier si votre situation personnelle change. Il faut garder en tête que, si vous n’êtes plus en mesure de prendre des décisions financières du jour au lendemain pour une raison physique ou mentale, la personne désignée dans le mandat de protection prendra le relais de votre gestion financière. Il est donc important que cette personne agisse et prenne les décisions dans VOTRE intérêt.

Pour prévenir les abus financiers, il est important de conserver vos renseignements financiers dans un endroit sûr. Il est important de vous assurer de bien comprendre tous les documents que vous signez et de ne jamais signer un document vide. Vous ne devriez pas donner votre carte bancaire ou votre NIP à personne. Vous pouvez demander que vos chèques de pension soient déposés directement dans votre compte bancaire. De plus, lorsque vous demandez des transactions financières, vous devriez valider celles-ci sur vos états de compte par la suite et vous assurer de surveiller vos activités bancaires de façon régulière.

Les conseillers en services financiers peuvent venir jouer un rôle de premier plan dans la détection de ce type de situation. De par leur rôle et leur code de déontologie, ils peuvent détecter plus rapidement les cas d’abus financiers. Comme ils sont bien au fait de la situation de leurs clients, de leurs habitudes financières, de leur planification de retraite, certaines demandes, comme une transaction inhabituelle ou une signature suspecte, peuvent les alerter d’une situation anormale. Il est alors possible pour le conseiller d’ouvrir un dialogue et de guider le client qui subit de la maltraitance financière vers les bonnes ressources. Il est important de toujours vous assurer que la personne qui vous conseille détient bien un permis d’exercice auprès de l’Autorité des marchés financiers.

En terminant, si vous pensez être victime de maltraitance financière ou si vous pensez qu’un de vos proches peut en être victime, vous pouvez contacter la Ligne provinciale Aide Abus Ainé au 1-888-489-ABUS.

Laurie Therrien, planificatrice financière

Pour contacter mon équipe en toute sécurité, cliquez ici !

 

 

 

© Vie de Grands-Parents 2020


Advertisement