ARTICLE

3 décennies d’éducation avec Éduc’alcool

Les Québécois sont des hôtes généreux. Notre réputation de gens qui « savent recevoir », est reconnue et a dépassé nos frontières. Ça se passe généralement autour d’un bon repas, souvent arrosé, et, comme le dit l’expression populaire, « on ne compte pas les tours ». Or, justement, il faut compter les tours. Avec la Covid, on a eu peur que les gens boivent un peu trop. Mais selon les chiffres du monopole, on boit plus québécois et à la maison, ce qui réduit les risques d’accident. Et on ne boit pas plus, on a changé pour boire bleu.

Depuis 3 décennies, un organisme créé en partie par des gens de la SAQ nous sensibilise aux effets de l’alcool. Éduc’alcool n’est pas le seul responsable des progrès réalisés par la société québécoise au fil des ans et ne saurait s’en attribuer le mérite. Toutefois, il a assurément apporté sa contribution à ce qui a été accompli au cours de ces 30 ans et dont la liste, quoique bien incomplète, tient d’abord en quelques chiffres :

  • Les Québécois sont les plus nombreux à consommer de l’alcool et, pourtant, ils sont au bas de l’échelle canadienne de l’abus;
  • La proportion d’accidents mortels dus à la conduite avec les facultés affaiblies a diminué de 20 %, passant de 50,3 % à 30,3 % en 30 ans;
  • Les jeunes Québécois du secondaire boivent moins, moins souvent de manière excessive et retardent de plus en plus l’âge du début de leur consommation d’alcool;
  • C’est au Québec, avec 2,7 %, que l’on compte le moins de personnes dépendantes;
  • Les Québécois sont 3 fois plus nombreux que les autres Canadiens à connaître les limites de consommation dont Éduc’alcool les informe;
  • 95 % des Québécois considèrent qu’Éduc’alcool est utile à la société et 91 % dont on peut être fier;
  • Le taux de crédibilité d’Éduc’alcool s’élève à 97 % auprès des Québécois; avec une notoriété de plus de 90 %, le slogan d’Éduc’alcool, La modération a bien meilleur goût, est devenu un proverbe chez nous.

Quelques trucs pour bien recevoir

Prévoyez toujours des boissons non alcoolisées : il n’est pas obligatoire de boire de l’alcool et c’est respecter ses invités que de leur proposer des boissons sans alcool. Mettez aussi des aliments à la disposition de vos convives, même à l’apéro. Il n’est jamais bon de boire l’estomac vide.

Assurez-vous que les verres d’eau, eux, soient toujours pleins : pour éviter la déshydratation, il est bon d’alterner entre un verre d’alcool et un verre de boisson sans alcool; idéalement de l’eau.

Prévoyez des endroits pour déposer des verres : il est prouvé que plus on garde son verre en main, plus on boit. Encore plus si vous êtes l’hôte, il vous est important de rester en contrôle.

Bref, pour les hôtes comme pour leurs invités, pour une réception réussie, la modération a bien meilleur goût. Et la qualité doit primer sur la quantité.

Passez voir leur site pour en savoir plus : http://educalcool.qc.ca/alcool-et-vous/sante/la-moderation-en-quatre-chiffres-2-3-4-0/#.XeZUDJNKjct

© Vie de Grands-Parents 2024