ARTICLE

Astuces pour être une femme en forme à 50 ans

 

Disons-le tout net, on est parfois beaucoup mieux à 50 ans qu’à 25 ! Plus au clair avec ses désirs, mieux dans sa peau… Mais pour être au maximum de votre forme, il est important  de modifier certaines habitudes qui parfois freinent votre énergie vitale. Nous vous donnons ici quelques trucs pratiques pour continuer à cultiver cette belle vitalité.

 

Changer (un peu) d’alimentation

 

Avec les années, la masse grasse augmente au détriment de la masse musculaire. Autour de 50 ans, ce processus s’accélère et la localisation du stockage des graisses a tendance à se faire au niveau de la zone abdominale : la taille s’efface et le ventre s’alourdit. Ce n’est pas une fatalité, mais il est incontournable de revoir son alimentation pour y remédier :

 

  • Diminuer les apports en sucres (y compris les fruits) et en glucides (pas de féculent et céréales à tous les repas).
  • Augmenter les bonnes graisses, celles qui protègent le système cardio-vasculaire.
  • Augmenter les fibres douces (tous les légumes).
  • Éliminer les édulcorants et les produits allégés qui entretiennent le goût pour le sucré.
  • Éliminer le grignotage, et laisser un intervalle d’au moins 4 heures entre chaque repas : cela revient à faire trois repas (voire deux si cela s’adapte à votre rythme).
  • Fuir les perturbateurs endocriniens (additifs alimentaires, pesticides) qui, comme leur nom l’indique, perturbent les processus physiologiques.
  • Privilégier les produits bio, le moins transformés possible.

 

3 aliments pour booster ses menus

 

  • La farine de millet brun : très riche en silicium, pour revitaliser le collagène.
  • Les algues : imbattables pour leur apport en iode, elles favorisent la thyroïde.
  • Les épices : pleines d’antioxydants, elles sont anti-inflammatoires et digestives.

 

Gérer les bouffées de chaleur

 

Toutes les femmes n’en n’ont pas. Elles peuvent être très supportables chez certaines, mais beaucoup moins pour d’autres. Elles sont favorisées par le stress, les émotions, la consommation d’alcool et la chaleur. Elles peuvent être très invalidantes la nuit et dans ce cas perturber beaucoup le sommeil.

 

  • Rééquilibrage avec l’acupuncture

Coup de chaleur en haut et coup de froid dans le bas du corps, humidité et stagnation au milieu, les bouffées de chaleur sont le signe d’un organisme qui a perdu son équilibre « chaud-froid ». L’acupuncteur est justement un spécialiste du concept yin-yang (yin pour le froid et yang pour le chaud), et trouver la voie de la thermorégulation de votre organisme est son défi. Le mieux est de faire confiance au bouche-à-oreille pour trouver un praticien efficace avant de se lancer.

 

  • Chouchouter son sommeil

C’est encore une fois une question de température dont il s’agit, de température centrale. Pour bien dormir, il faut que la température du corps baisse d’au moins 1°C la nuit, et remonte d’autant lorsque le soleil se lève. Plus la température est basse la nuit, plus le sommeil est profond. Plus la température corporelle monte durant la journée, plus nous sommes en forme. Sauf que pour certaines, le thermostat interne ne trouve plus ses marques. La température ne baisse pas, la sérotonine (le neurotransmetteur apaisant) et la mélatonine (l’hormone du sommeil) ne suivent pas.

 

Les coups de pouce au quotidien

 

  • Levez-vous toujours à la même heure;
  • Faites monter votre température dès le lever : douche chaude, exercices musculaires : flexions, abdos, squats;
  • Prenez le soleil 15 minutes (et sa lumière) au petit déjeuner, avec une tisane gingembre / cannelle;
  • Évitez le sport après 19 heures (ça fait chauffer le corps.);
  • Pas d’écrans après le souper (leur lumière bleue réduit la production de mélatonine);
  • Soupez léger, sans viande, mais avec une portion de glucides lents : riz, quinoa, patate douce, lentilles…

 

Le bain « grand sommeil »

 

Préparez-vous un bain à 35°C pour faire redescendre la température corporelle. Ajoutez 15 gouttes d’huile essentielle de petit-grain mandarine (feuille du Citrus reticulata), préalablement diluées dans un peu de gel douche. Cette huile essentielle aux vertus relaxantes et sédatives induit bien le sommeil et le stabilise, car c’est l’une des rares huiles essentielles à être légèrement hypnotique. Détendez-vous 10-15 min.

© Vie de Grands-Parents 2020