ARTICLE

Les risques associés au manque de sommeil

La qualité du sommeil est un facteur qui revient régulièrement quand il est question de vieillir en santé. Il est important de mentionner que les somnifères chimiques ne procurent pas un sommeil aussi profond et réparateur qu’un sommeil naturel. De plus, un guide de pratique clinique récemment publié conclut qu’il n’y a aucun usage justifiable après 65 ans pour la majorité de ces médicaments actuellement largement utilisés. Des alternatives existent, nous y reviendrons.

Pour démontrer l’importance de maintenir une bonne qualité du sommeil, nous vous présentons les résultats de trois études scientifiques récentes.

Journal of the American Geriatrics Society

Pour cette étude, c’est un total de 1 517 adultes de 60 ans et plus qui ont été suivis pour une période de plus de 10 ans. Publiée le 6 juin 2018, cette étude démontrait que les participants qui dormaient moins de 5 heures par nuit avaient un taux d’incidence de la démence et de décès plus haut que ceux qui dormaient de 5 à 7 heures par nuit. (Ohara et al, 2018). Cette durée minimale de 5 heures de sommeil semble maintenant faire l’unanimité auprès de la communauté scientifique. Une personne dormant moins de 5 heures augmente les effets néfastes sur sa santé. La durée de sommeil souhaitée serait de 7 à 8 heures. Lorsque nous parlons de plus de 9 heures, ceci serait également néfaste.

Science Advances

Publiée le 23 août 2018, voici ce qui a été constaté lors de cette deuxième étude en lien avec une mauvaise qualité du sommeil (Cedernaes et al, 2018) :

  • Modification du métabolisme énergétique;
  • Augmentation de la masse adipeuse;
  • Augmentation de la production des molécules inflammatoires;
  • Perte de la masse musculaire;
  • Débalancement de la gestion du glucose, donc augmentation des risques de diabète.

Un mauvais sommeil causerait donc des problèmes métaboliques.

European Society of Cardiology

Cette étude, publiée le 26 août 2018, comptait seulement des participants de sexe masculin âgés de 50 ans. Ce qui a été conclu, c’est que les hommes dormant moins de 5 heures par nuit ont deux fois plus de risque d’être victime d’un incident cardiaque au cours des vingt prochaines années. Il s’agit d’un risque aussi important que celui des fumeurs ou des diabétiques.  Ce risque est donc deux fois plus élevé que celui des hommes qui dorment de 7 à 8 heures par nuit. (Moa Bengtsson, 2018).

Diminution du sommeil

Lorsque nous avançons en âge, la production naturelle de mélatonine diminue. Ceci engendre certaines difficultés à s’endormir, à rester endormies et à atteindre un sommeil profond et réparateur. Il n’est donc pas rare que les personnes âgées aient des nuits plus courtes qu’auparavant.

Le vieillissement n’est pas non plus la seule cause qui affecte la qualité du sommeil. Il y a aussi la prise de médicaments, les problèmes psychologiques, le déphasage du cycle circadien et d’autres problèmes de santé (ex. : la douleur).

Suppléments naturels

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des produits naturels pour aider à améliorer le sommeil! Nous vous recommandons les produits de grande qualité VitoliMD Sommeil et VitoliMD Stress et anxiété. La posologie suggère de prendre 1 ou 2 capsules de 30 à 40 minutes avant le coucher. Normalement, pour la majorité des gens, une seule capsule suffit. La formule VitoliMD Sommeil est habituellement plus efficace, mais il arrive que les gens préfèrent prendre VitoliMD Stress et anxiété. Il est aussi possible de combiner les deux avant le coucher; il est alors conseillé de prendre 1 capsule de chaque.

Voici les allégations permises par Santé Canada en ce qui concerne le produit VitoliMD Sommeil :

  • Aide à réduire le temps pour s’endormir;
  • Aide à augmenter la durée totale et la qualité du sommeil chez les personnes souffrant de restriction ou d’horaire altéré du sommeil;
  • Utilisé en phytothérapie pour aider à dormir;
  • Aide à soulager la nervosité;
  • Fournit des antioxydants.

Veuillez noter qu’il est recommandé d’en parler à votre pharmacien si vous prenez des médicaments. Pour plus d’informations, visitez notre site internet www.vitoli.ca ou notre page Facebook.

 

Références :

  • Bengtsson, M., 2018. Middle age men with short sleep duration have two times higher risk of cardiovascular events than those with normal sleep duration, a cohort study with 21 years follow-up. European society of cardiology; Congress 2018.
  • Cedernaes et al, 2018. Acute sleep loss results in tissue-specific alterations in genome-wide DNA methylation state and metabolic fuel utilization in humans. Sci Adv. 2018 Aug 22;4(8):eaar8590.
  • Eric Simard, Dr en biologie et Jacques Lambert, MD : Vivre jeune DEUX fois plus longtemps, chapitre 12 : Sommeil. Marcel Broquet la nouvelle édition, 270 pages.
  • Ohara et al, 2018. Association Between Daily Sleep Duration and Risk of Dementia and Mortality in a Japanese Community. J Am Geriatr Soc. 2018 Oct;66(10):1911-1918.
  • Pottie et al, 2018. Déprescription des agonistes des récepteurs des benzodiazépines. Guide de pratique clinique. Vol 64: MAY | MAI 2018|Canadian Family Physician | Le Médecin de famille canadien. 16 pages.
  • Site Internet ‘’Choisir avec soin’’ : choisiravecsoin.org. Choisir avec soin est la version francophone de la campagne nationale Choosing Wisely Canada. Choisir avec soin agit comme porte-parole national pour la réduction des examens et des traitements inutiles en santé.
© Vie de Grands-Parents 2024