ARTICLE

3 choses à savoir sur le nouveau guide alimentaire canadien

 

Vous avez probablement vu les gros titres concernant les informations sur le nouveau guide alimentaire canadien qui devrait sortir bientôt, au terme d’une batterie de « tests » pour le valider. Bref. En gros, on lisait que : Bye bye les produits laitiers au profit des nouvelles reines du monde, les légumineuses.

 

Pas besoin de vous faire un dessin pour comprendre que, comme toute nouvelle, il faut relativiser les informations qui paraissent dans les gros titres, qui servent souvent à attirer notre attention. Nous sommes donc allés faire une petite recherche de notre côté, question de voir de quoi il en retourne.

 

  1. Les produits laitiers n’ont pas disparu

C’est confirmé, oui, les produits laitiers ne seront plus considérés comme un « groupe alimentaire » à part entière comme c’était le cas dans la version précédente. Cela dit, avant de grimper dans les rideaux ou célébrer, quel que soit votre camp, il faut savoir que ce n’est pas parce que les produits laitiers ne sont plus une catégorie à part entière qu’ils ont disparu. Ils figurent parmi la catégorie des produits protéinés, où figurent aussi les légumineuses.

 

  1. Plus d’eau et de protéines végétales

Selon les informations qu’on a pour le moment, il semble que la consommation d’eau est favorisée (au profit du lait, oui, pour les enfants qui avaient l’habitude de prendre un verre de lait avec leurs repas) et que les protéines végétales (oui, les légumineuses, entres autres, c’est probablement de là que viennent les gros titres) soient mises de l’avant. Mais qui s’en étonne? Voilà des années maintenant que les nutritionnistes nous encouragent à consommer moins de viande (pour des raisons nutritionnelles, mais économiques et écologiques aussi) et à boire plus d’eau. Est-ce que tout le monde le fait systématiquement? Non. Ce sont des recommandations, après tout, pas des lois.

 

  1. Voir les choses autrement

Le plus grand changement, et probablement celui qui fait moins l’objet de gros titres, c’est le changement de philosophie. Je ne suis pas spécialiste en la matière du tout, mais je dois avouer qu’à première vue, cette orientation me réjouit. On mettrait l’accent davantage sur le plaisir de manger, l’ambiance des repas en famille que sur les portions, les calories et une vision mathématique de l’alimentation pour favoriser une façon plus intuitive et positive de se nourrir.

 

Le nouveau guide alimentaire n’est pas sorti encore qu’il fait déjà réagir. Comme tout changement, ça ne se fera sans doute pas sans heurts, mais, PERSONNELLEMENT (je le mets en majuscules pour souligner la subjectivité totale de mes propos), je pense qu’il est temps que notre guide alimentaire reflète notre quotidien. Après tout, nombreuses sont les familles de mon entourage qui adoptent de nouvelles protéines végétales et qui consomment moins de lait. Je ne dis pas PLUS de lait : à preuve, je suis la première à avoir du 3,25 % à la tonne dans mon frigo, mais je suis prête à m’ouvrir à d’autres solutions, au fil des ans, à équilibrer mon assiette différemment… et vous?

 

Sources :
https://nutritionnisteurbain.ca/actualite/fini-le-lait-dans-le-nouveau-guide-alimentaire-pas-vraiment-non/

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1145078/futur-guide-alimentaire-canadien-inquiete-producteurs-laitiers

© Vie de Grands-Parents 2019