ARTICLE

La vérité sur les produits naturels

Beaucoup d’informations circulent, surtout depuis le début du confinement, sur l’utilité des produits naturels. Parfois, cela devient mélangeant et c’est alors difficile de différencier le vrai du faux. Cette réalité se reflète d’autant plus sur les produits naturels, car les gens cherchent des solutions naturelles à leur stress ou leur manque d’énergie causé par la situation que nous vivons présentement. Entre les entreprises crédibles, celles qui vendent n’importe quoi pour profiter de la situation et les médias, on ne sait plus qui croire. La vérité n’est surement pas que tout est bon ou tout est mauvais.

Nous pensons que le mieux est d’offrir une base solide qui met de l’avant des faits pour que tous puissent développer leurs propres opinions. Il ne faut pas mettre tous les produits naturels dans le même panier. Cet article vous présente donc 7 mythes accompagnés d’un argumentaire concernant les produits naturels pour vous éclairer.

1- Il n’existe aucune étude.

Ceci peut être vrai pour plusieurs produits dans le marché, principalement ceux qui ont plus d’une dizaine d’ingrédients dans leur formulation. Mais détrompez-vous! Il y a bel et bien des produits qui sont basés sur des recherches sérieuses.

Pour les produits qui aident à réduire les risques de dégénérescence maculaire ou de cataracte, ce sont deux études cliniques américaines (ARES 1 et 2) qui ont confirmé une formulation adéquate. Comptant au total presque 8000 participants, ces études sont considérées fiables et de très grande qualité. Malgré le fait que l’on parle ici d’ingrédients qui se retrouvent dans des fruits et des légumes (lutéine et zéaxanthine), ces produits naturels se sont basés sur des études concluantes pour assurer la qualité et l’efficacité à une dose précise prise tous les jours.

Un autre exemple concret concerne les produits VitoliMD Articulations et VitoliMD Énergie. Basés sur des analyses systématiques de la littérature scientifique ayant retenu respectivement 12 et 11 études cliniques de qualité, ces produits assurent l’efficacité, les bons dosages et la qualité des ingrédients principaux recherchés. Il s’agit bien sûr d’exemples positifs, mais les études et les produits ne sont pas tous équivalents. Beaucoup de produits sur le marché ne respectent pas la qualité et la quantité des ingrédients utilisés dans les études cliniques publiées.

2- C’est préférable de prendre la totalité de la plante.

Cette affirmation est souvent formulée comme argumentation lorsqu’il s’agit de produits de moindre qualité. Pour obtenir une plus grande qualité, il est nécessaire d’utiliser plutôt des extraits de plantes standardisés. Les extraits sont fabriqués pour permettre d’atteindre la dose efficace des molécules actives et bien caractériser le contenu en molécules en fonctions des études cliniques réalisées. Pour illustrer ceci, sachez qu’une capsule du produit VitoliMD Bien vieillir équivaut à 46 capsules de plantes non concentrées. Il est donc impossible de produire un produit équivalent à partir des plantes complètes.

Pour plus de détails concernant la qualité des extraits de plantes, vous pouvez consulter l’article Qualité variable des extraits de plantes des produits naturels

 

3- L’efficacité est faible, car il faut en prendre longtemps.

Ce mythe découle des programmes proposés par certaines entreprises, qui s’étirent sur des périodes de 6 mois ou plus, pour ressentir un changement significatif. Il faut être prudent avec ce type de produits ou de message; un grand nombre de PSN agissent très rapidement. Ce discours n’est habituellement pas normal et sert simplement à vendre un programme d’achat de 6 mois.

Par exemple, VitoliMD Stress et anxiété agit en 30 à 40 minutes, et ce, dès la première capsule. Ce produit peut être utilisé seulement au besoin ou au quotidien. Certains médecins utilisent même ce produit afin de sevrer leurs patients de médicaments anxiolytiques.

Certaines applications peuvent bien sûr demander un délai de 1 à 3 mois avant de profiter pleinement des bienfaits des ingrédients, par exemple pour les problèmes d’inflammation de la prostate ou des articulations. Prenez le temps de vous renseigner avant de faire l’essai d’un nouveau produit.

4- Ce n’est pas bon en traitement, mais seulement en prévention.

Il est vrai que les médicaments sont plus efficaces que les produits de santé naturels de façon générale. Malheureusement, les médicaments causent fréquemment des effets secondaires indésirables. D’ailleurs, plusieurs pharmaciens précisent que nous devrions essayer les produits naturels avant les médicaments pour certaines applications, afin de réduire les risques d’effets secondaires. Évidemment, cela est vrai, lorsque l’application est justifiée et que le produit naturel est de qualité! Pour certaines applications, les médicaments devraient donc être considérés lorsque les produits naturels ne peuvent apporter un bénéfice suffisant.

Par exemple, les somnifères causent beaucoup d’effets secondaires et ils augmentent les risques de certaines maladies ou blessures. Ils devraient donc être déprescrits chez nos aînés et être remplacés par des approches naturelles lorsque c’est possible. L’amélioration de l’hygiène du sommeil et la méditation peuvent aider. Il y a aussi des produits naturels de grande qualité comme VitoliMD Sommeil ou VitoliMD Stress et anxiété. Il est bien sûr très important d’en parler à votre médecin ou votre pharmacien avant de considérer d’arrêter toute médication.

5- Les produits naturels sont tous équivalents.

Ceci est faux! Attribué par Santé Canada, le numéro de PSN n’assure pas le même niveau d’efficacité d’un produit à un autre. La réglementation canadienne encadre beaucoup plus les risques que les bénéfices. Cela ne garantit pas une qualité similaire pour tous les ingrédients ou tous les produits. Il est donc tout à fait possible que vous ayez essayé un produit naturel dans le passé qui n’ait pas été efficace et que vous en essayiez un autre de plus grande qualité contenant le même ingrédient, mais que cette fois-ci les résultats soient au rendez-vous. Ceci est aussi valable pour les effets secondaires, car la qualité influence l’efficacité et la sécurité du produit.

Le prix peut être un indicateur. Les coûts d’analyses étant très élevés pour assurer l’efficacité et la qualité des produits, beaucoup de produits à faible prix ne font pas l’objet d’analyses approfondies.

6- Ce n’est pas du tout pareil! Il s’agit de nutrition orthomoléculaire.

Cet exemple démontre que même si ce terme semble très scientifique, beaucoup de gens ne comprennent pas sa signification. C’est important de bien s’informer sur les approches qui semblent pointues et uniques à un produit ou à une gamme de produits. Certaines approches sont véridiques, mais il arrive que celles-ci ne reposent sur rien de concret. En cherchant de l’information, vous pourrez vérifier si l’approche proposée est nécessaire et fiable. Demandez-vous alors quelle est la crédibilité de l’entreprise. Qui se cache derrière ces produits ou cette approche? Y a-t-il d’autres entreprises qui emploient cette approche? Demandez l’avis de votre professionnel de la santé.

7- Les produits de santé naturels ne sont pas nécessaires!

Ceci peut être vrai dans beaucoup de cas! Une personne qui ne prend aucun médicament et qui a de bonnes habitudes de vie n’aura probablement pas besoin de prendre de suppléments. Cependant, un bon nombre de gens consomment des médicaments qui causent des effets secondaires significatifs (ex. : anti-inflammatoires, somnifères, hormones, etc.). Beaucoup de gens ont aussi au moins un médicament inapproprié à leur situation, par exemple pour les gens âgés. Il peut donc être justifié de considérer des alternatives plus naturelles.

Par exemple, plusieurs professionnels de la santé (infirmières, médecins, pharmaciens, etc.) utilisent les produits VitoliMD à des fins personnelles pour soulager certains problèmes de santé. Ils ne les prennent pas sans raison! Ils se sont informés et on choisit les formules qui s’appliquaient à leurs besoins.

Conclusion

Vous pouvez constater qu’il est faux de dire que tout est efficace ou que tout est inefficace. L’important est d’être bien informé tout en respectant vos besoins. Attention! Rappelez-vous qu’il est très important de parler avec votre pharmacien ou votre médecin avant tout arrêt de médicaments.

 

Références :

  • Ching, C.K., Lam, Y.H., Chan, A.Y., Mak, T.W. 2012. Adulteration of herbal antidiabetic products with undeclared pharmaceuticals: a case series in Hong Kong. Br J Clin Pharmacol. May;73(5):795-800.
  • Joel J Gagnier, Sigrun Chrubasik, Eric Manheimer, 2004. Harpgophytum procumbens for osteoarthritis and low back pain: A systematic review BMC Complement Altern Med. 2004; 4: 13.
  • Hung SK, Perry R, Ernst E. 2011. The effectiveness and efficacy of Rhodiola rosea L.: a systematic review of randomized clinical trials. Phytomedicine. 2011;18(4):235–244.
  • INSPQ, 2019. Utilisation des médicaments potentiellement inappropriés chez les aînés québécois présentant des maladies chroniques ou leurs signes précurseurs : portrait 2014-2015. Bureau d’information et d’études en santé des populations. Numéro 28.
  • Newmaster, S.G., Grguric, M., Shanmughanandhan, D., Ramalingam, S., Ragupathy, S. 2013. DNA barcoding detects contamination and substitution in North American herbal products. BMC Med. Oct 11;11:222.
  • Posadzki P, Watson L, Ernst E. 2013. Contamination and adulteration of herbal medicinal products (HMPs): an overview of systematic reviews. Eur J Clin Pharmacol. Mar;69(3):295-307. Review.
  • Pottie et al, 2018. Déprescription des agonistes des récepteurs des benzodiazépines. Guide de pratique clinique. Vol 64: MAY | MAI 2018|Canadian Family Physician | Le Médecin de famille canadien. 16 pages.
  • Prescrire, février 2020. Compléments alimentaires : consommateurs mal protégés !
  • Simmler et al, 2018. Integrated analytical assets aid botanical authenticity and adulteration management. Fitoterapia. 2018 Sep;129:401-414.
  • Xin, T., Li, X., Yao, H., Lin, Y., Ma, X., Cheng, R., Song, J., Ni, L., Fan, C., Chen, S. 2015. Survey of commercial Rhodiola products revealed species diversity and potential safety issues. Sci Rep. Feb 9;5:8337.
© Vie de Grands-Parents 2020